Skip to content Skip to footer

Date : 24 mai 2022

Où ? Novi Sad, Serbie 

Vous êtes élu local, fonctionnaire territorial ou travaillez pour une entreprise municipale et souhaitez vous inscrire ? Envoyer un message à cooperation.belgrade-amba@diplomatie.gouv.fr 

La Serbie s’est dotée d’un nouveau programme de gestion des déchets pour la période 2022-2031 qui pose les bases d’un système de gestion intégrée des déchets et le modèle de l’économie circulaire. 

La stratégie nationale serbe pour la gestion des eaux court jusqu’en 2034. Elle pose le constat d’infrastructures insuffisantes ou en mauvais état ce qui conduit à des pertes d’eaux dans le système public d’approvisionnement, une capacité réduite des canaux d’irrigation, ainsi qu’à une qualité inégale de l’eau potable. Elle souligne également les difficultés à surmonter en termes de gouvernance : modèle économique insoutenable (les citoyens paient la moitié du prix économique de l’eau et des services liés), la faiblesse de la « Direction pour l’eau » le département en charge de l’eau au sein du Ministère de l’agriculture, des forêts et de l’eau, et le flou entourant le statut juridique et économique des trois agences de l’eau (entreprises d’utilité publique).  

Dans la perspective de l’adhésion de la Serbie à l’Union Européenne, le pays a l’ambition de s’aligner avec les standards européens. En termes de gestion de l’eau au niveau local, cela passe notamment par le développement des infrastructures municipales et la construction de station de traitement des eaux usées. Il y a actuellement 69 stations pour l’eau potable. 

En plus des défis présentés, dont un besoin de 1600 ingénieurs annuellement (ETP) pour planifier et construire les projets, de nombreuses opportunités se présentent dans cette entreprise : la Serbie peut saisir l’occasion de développer des centres intercommunaux de gestion des eaux dont le processus produira de l’énergie par exemple. 

Ce sujet et d’autres seront discutés lors du séminaire « Gestion durable de l’eau : des eaux usées à la création de valeur » du 24 mai par Thierry Vatin (Directeur, Agence de l’eau Artois-Picardie) et Aleksandar Djukic (Faculté de génie civil, Belgrade) qui présenteront le cadre national de gestion des eaux en France et les outils financiers disponibles, et Pierre Sénéchal (VP eau, Lens-Liévin) et Gaëtan Boyer (Directeur Eaux et réseaux, Lens-Liévin) qui discuteront des solutions choisies par leur municipalité pour le traitement des eaux.