Skip to content Skip to footer

Date : 17 mai 2022

Où ? Hotel Hyatt, Milentija Popovica 5, Belgrade 

Vous êtes élu local, fonctionnaire territorial ou travaillez pour une entreprise municipale et souhaitez vous inscrire ? Envoyer un message à cooperation.belgrade-amba@diplomatie.gouv.fr 

La Serbie s’est dotée d’un nouveau programme de gestion des déchets pour la période 2022-2031 qui pose les bases d’un système de gestion intégrée des déchets et le modèle de l’économie circulaire. 

Les objectifs posés par la précédente stratégie, qui courrait jusqu’à 2019, n’ont pas été entièrement atteints. Plusieurs aspects nécessiteront des efforts importants dans la période à venir notamment le tri et le recyclage, le modèle économique du secteur (application du principe pollueur-payeur, incentivisations financières, etc.), le passage de décharges sauvages ou insalubres aux sites d’enfouissement aux normes en vigueur. 

Le tri des déchets n’est pas systématique, et repose avant tout sur des points d’apport volontaire dans certaines municipalités et villes pilotes. Il concerne surtout le PET. De manière générale, la qualité et la quantité des déchets triés collectés est relativement basse. C’est une des raisons pour lesquelles la Serbie ne recycle que de 5 à 8% des déchets municipaux dont 87% sont collectés par le secteur informel, ce qui ne favorise pas la viabilité financière des entreprises d’utilité publique. L’éducation de la population aux techniques de tri ainsi que la sensibilisation à son importance est essentielle pour augmenter la proportion de matériaux recyclés.

Parallèlement, la Serbie a commencé à investir massivement dans la construction d’infrastructures (sites d’enfouissement) essentielles dans un contexte où pullulent encore les décharges sauvages. La gestion des futurs sites d’enfouissement, voués à être partagés par plusieurs municipalités, pose des questions en termes d’organisation administrative (notamment intercommunale), financière, de gestion des agents, de coopération avec des acteurs du secteur privé. 

Ces questions seront au cœur des interventions par Caroline Chai (Directrice Relations internationales, SYCTOM), sur le cadre national français de gestion des déchets, Pierre Hirtzberger (Directeur technique, SYCTOM), sur la politique de sa collectivité pour le tri et le recyclage, et Alexandre Guyon (VP Déchets solides, Veolia) sur la gestion d’un site d’enfouissement. 

Rejoignez-nous le 17 mai à l’hôtel Hyatt pour échanger avec nos experts !